Souvenirs de Noël : des rires et de l’amour

Alors que la cinquième vague Covid-19 balaie l’espoir d’un Noël tranquille, il a matière à se sentir triste avec une furieuse envie d’aspirer à des jours meilleurs. Souvent , au cœur de la tourmente, nous perdons de vue et nous oublions ce qui compte vraiment : la joie de vivre et le rire.

Je regarde aujourd’hui avec humour tous mes fiascos de Noël et avec ce qui se passe en ce moment, j’apprécie infiniment plus mes mésaventures passées, qui sont devenues des moments forts de ce que j’appelle mes Noëls inoubliables .

Voici quelques histoires de mes merveilleux fiascos de Noël pour vous faire sourire ou rire.

Fiasco n°1 : Tous les cadeaux étaient pour moi.

Ma première « mésaventure » de Noël remonte à quand j’étais en primaire . J’avais écrit une lettre au père Noël en collant sur cette lettre les images des jouets que je voulais le plus.

J’étais tellement excitée par tous les cadeaux sous le sapin que lorsque tous les membres de ma famille étaient encore endormis, je me suis réveillée tôt pour essayer de jeter un coup d’œil dans mon cadeau.

Le seul problème est que je ne savais pas lequel était le mien, donc j’ai fini par regarder et déballer plusieurs paquets placés sous l’arbre, puis ensuite j’ai essayé de tout remballer.

Dans mon souvenir le Père Noël m’a grondé le matin du 25 décembre et je crois qu’il y a eu une grande discussion autour du sapin .

Ce 25 décembre, tout le monde était concentré sur moi, je me suis mise à verser des larmes de crocodile et mes parents m’ont rappelé que Noël, c’est partager et vivre la joie de déballer des cadeaux ensemble. Je crois que j’ai été punie toute la journée et que l’on m’a remis mon cadeau que le lendemain du 25.

Ce que j’ai compris ce Noël là , c’est que la patience est un don.

Fiasco n°2 : L’arbre est tombé.

Le second fiasco de Noël s’est produit plusieurs années plus tard.

Pressée de faire mes corvées de nettoyage, je passais l’aspirateur puissance maximum sur le tapis à poils longs du salon et un peu de poils de ce tapis se sont pris dans l’aspirateur… et puis l’espèce de rond de décoration placé sous l’arbre aussi . Avant que je m’en rende compte, l’épais et le grand sapin était en plein milieu du salon et les boules de verre ont exposés partout. J’ai essayé de faire les choses bien avant que mes parents rentrent des dernières courses et que les invités arrivent.

Dans ma tentative maladroite j’ai renversé la crèche et écrasé les paquets cadeaux. Toute la pièce était parsemée de verre, d’épines de sapins.

A ma grande surprise. Mes parents ont pris les choses paisiblement en rentrant ( sans doute à cause du froid et la fatigue).

Sur cette situation en ce qui me concernait , J’ai compris que vitessse et précipitation ne font pas bon ménage . Il faut savoir ralentir et l’important est de demander de l’aide si on sent qu’on n’y arrivera pas.

Fiasco n°3 : Le chien et le chat ont mangé les chocolats.

L’année où mon chien aidé de mon chat ont ouvert le placard de la cuisine et qu’ils ont mangé une boîte entière de chocolats en poudre ce fut aussi un autre joyau des fiascos de Noël. Je me souviens que quelques jours avant Noël j’avais commencé à emballer des cadeaux et le bruitage du papier cadeau excitaient mes deux petits compagnons car cela ressemblait curieusement à celui de l’emballage de leurs friandises pour animaux. J’avais placé quelques paquets emballés dans le placard de la cuisine les pensants en sécurité de toutes tentations et hors de portée. Je ne pensais pas que mes animaux auraient eu l’espièglerie d’ouvrir un placard en hauteur ! Et bien figurez-vous qu’ils l’ont fait ! Et je suppose que c’est le chat qui a ouvert le placard. Le chien et le chat ne savaient pas dans quelles boîtes étaient leurs friandises, alors ils les ont toutes ouvertes. Ce Noël-là, mon chien et mon chat ont mangé une boîte entière de chocolat en poudre, les papiers cadeaux et crevé tous les emballages des boites de chocolat que j’allais offrir.

C’est en rentrant du travail que j’ai découvert le carnage dans ma cuisine.

1 jour avant Noël j’ai passé une soirée à nettoyer ( vomis et autres déjections chocolatées). Ma nuit fut mouvementées à les veiller et les faire sortir de 2h00 à 4h00 du matin, pour qu’ils puissent laisser passer tout ça. Je me souviens avoir été si inquiète pour mes animaux. J’ai appelé les urgences vétérinaires qui m’ont rassurée .

J’ai juré d’être plus prudente.

Cette année-là, j’ai réalisé à quel point mes animaux de compagnie sont importants et que certains aliments sont des poisons pour eux.

Fiasco n° 4 : Pourquoi es-tu si heureuse?

Le seul Noël qui se démarque vraiment est l’année où j’ai passé un Noël chez des amis qui habitaient en grande banlieue. Pour des raisons pratiques, J’étais venue en taxi dans l’après midi déposer la pâtisserie de Noël et les cadeaux. Il y avait déjà de l’animation dans leur grande maison .

Alors que je repartais vers mon taxi qui m’attendais dehors, j’ai été arrêté par une femme. Je ne la connaissais pas pourtant elle parlait comme si elle pouvait tout se permettre.

Je me souviens mot pour mot de ce qu’elle a dit.:

Elle : « Qu’as-tu de plus que moi? »

Moi : « Qu’est-ce que tu veux dire », demandai- je

Elle a poursuivi sur un ton agressif « Tu fais ta parisienne, t’arrives ici en taxi, on m’ a dit que tu ne conduis même pas de voiture. Le chauffeur porte tes paquets , et tu traverses le maison de S…. et C… avec légèreté en faisant la belle ».

Elle s’est finalement adoucie et il m’a semblé qu’elle allait pleurer. À l’époque, je me souviens j’étais abasourdie par cette d’attaque, alors que je pensais que j’allais passer un super réveillon de Noël avec une ambiance mieux que dans ma famille et pour être honnête, je suis sentie un peu insultée.

Mais amis sont intervenus et j’ai compris sa souffrance et son agressivité étaient liées aux possessions et au matérialisme, au maintien des apparences en société. J’ai ressenti de la piété pour elle car j’ai pensé à ce moment là qu’elle devait être physiquement épuisée et fatiguée psychologiquement pour se précipiter pour agresser les gens sans les connaître. Je lui ai donc offert mon sourire sans prononcer un mot et suis repartie.

Je n’ai pas reparlé à cette femme lorsque je suis revenue pour la soirée : ni à l’apéritif , ni au dîner. Je lui ai souhaité un Joyeux Noël à minuit pour garder la bonne ambiance du groupe. J’avoue qu’intérieurement, je n’ai pas passé un super fête de Noël alors que je m’attendais à une superbe ambiance et de là légèreté.

Cette brève interaction de la veille a changé les choses pour moi. Cela m’a fait réaliser ce que j’avais, ce que je tenais pour acquis et que la vie n’était pas facile pour tout le monde . J’ai vécu et je vis toujours consciemment dans le présent et toujours sans prétention. Je n’avais aucune idée que les invités de la soirée savaient où et comment je vivais ou qu’on parlait de moi.

Cet événement m’a fait réaliser qu’on idéalise facilement que tout le monde a une vie exceptionnelle, si on ne connaît pas votre façon de vivre cela peut être un mystère qui suscite l’envie. Certaines peuvent être comblées et on devrait être heureux pour elles.

Aujourd’hui, avec Covid, la fête de Noël 2021 pourrait être pesante, stressante et plein de tristesse pour certains . Il y a peut-être des choses que vous avez vécu cette année qui plus tard avec la réflexion de l’humour vous feront apprécier tout ce que vous avez et tout ce que vous avez à offrir.

Nous sommes là maintenant. Tout passe.

Profitons de ce que nous avons : les joies et les plaisirs simples.

Bonnes fêtes de Noël 2021

https://open.spotify.com/episode/0Mgh3I1F6SZZbLiDqlT9XB?si=T7dI0STzSRu4KTA-qetp7w

Un commentaire Ajoutez le vôtre

  1. J’ai bien ri ! Surtout pour le deuxième, alalal ça doit souvent ressortir cette histoire lol

    Aimé par 1 personne

Répondre à Babymeetstheworld Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s