Le pyjama est ma nouvelle tenue de travail .

Cette épidémie bouleverse mes habitudes et restreint ma liberté.

Sauf à une exception que je trouve bienvenue : depuis le premier jour du confinement je ne porte plus de tailleur, jeans, robe. L’arrivée du printemps m’oblige à me rendre à l’évidence : les jolies tenues que j’ai achetées en solde à la fin de la saison dernière vont rester au fond du dressing cette saison – pour être honnête – j’en aurais acheté d’autres pour être à la mode de cette année.

Illustration réalisée par Christelle L.

Le coronavirus donne un nouveau sens au terme « business casual ». Au lieu d’avoir un look assez habillé pour travailler(mais pas au point d’avoir l’air idiote en mangeant ma lunchbox à l’heure du déjeuner), le travail à domicile me permet d’être à la fois professionnelle et festive.

Un mulet » en tenue d’affaires, si vous voulez.

J’aurai peut-être un appel téléphonique à 9 heures, ou une visioconférence plus tard dans la matinée mais mes collègues ne me verront qu’à partir du cou. Si je décide de ne pas porter de soutien-gorge, il me suffit d’incliner la caméra un peu plus haut. Ce que je veux dire, c’est que même s’il y a de nombreuses raisons légitimes de se sentir coincée par le coronavirus et ma liste des plaintes ressemble à celle ci en ce moment :

  • Pourquoi je ne trouve pas de papier toilette, de la farine ou des pâtes dans les rayons du supermarché ?
  • Pourquoi les masques ne sont pas arrivés dans les hôpitaux et dans les pharmacies ?
  • Pourquoi les transports en commun et les rues ne sont pas nettoyés ?
  • Est ce vraiment nécessaire d’avoir une attestation signée du jour même quand je promène mon chien?

Je suis sûre que la vôtre ressemble à peu près à la mienne et je ne suis pas entrain d’essayer de vous convaincre que toutes les plaintes ne sont pas valables. Car même après un mois de confinement il est vraiment difficile de trouver de la farine, des pâtes, du riz et du papier toilette.

C’est juste que ces frustrations ne représentent pas la totalité de la situation et que cette pandémie permet de prendre du recul et de se recentrer sur soi même.

alors essayons ajouter un peu de profondeur et de nuances et de couleurs à la situation que nous sommes entrain de vivre.

A partir de maintenant, Je vous propose de mettre vos amis et votre famille au défi de trouver le bon côté des choses dans tout cela et d’utiliser cette épidémie comme un moyen de pratiquer la gratitude ?

Selon le magazine Psychologie, il est scientifiquement prouvé que la gratitude renforce la santé physique et psychologique, améliore la résilience et accroît notre capacité à établir des liens avec les autres. Qui d’entre nous ne pourrait pas avoir besoin d’un coup de pouce pour se sentir mieux en ce moment ? En ce moment tout le monde

Illustration réalisée par christelle L.
Un peu de gratitude Wonderbra ?

Voici quelques moyens de vous lancer dans le défi de la gratitude pour combattre le coronavirus dans votre propre vie (pas besoin de seau à glace/ bucket challenge) :

1. Partagez cet article sur Facebook, Instagram, ou n’importe quel autre média social. Lorsque vous le ferez, mettez vos connaissances au défi de faire la liste de toutes les travaux ménagers en retard qu’ils ont pu terminer à cause du confinement. Aucune liste n’est trop petite. Inondons les médias sociaux de positivité, avec

«  j’ai enfin pu terminer de … »

« J’ai réussi à …. »

2. Nous sommes confinés pour une durée indéterminée ( 11 mai 2020 selon le gouvernement ). A partir de maintenant et jusqu’au 11 mai 2020; Mettez-vous au défi de rentrer en contact, chaque jour, à une personne de votre entourage pour laquelle vous êtes reconnaissant. Vous pouvez envoyer un SMS ou un message sur leur page Facebook, Instagram mais pourquoi ne pas les appeler ou organiser un chat avec l’application Zoom? En ce moment, nous avons tous envie de connexion. Nous devons entendre les voix de ceux qui nous sont chers et voir la vraie vie s’animer au travers de nos écrans.

3. Écrire, échanger et se répéter des choses positives pour s’affecter positivement: Répétez avec moi: « MA VIE EST UN SUCCÈS À TOUS LES MOMENTS ! Je suis en train de changer positivement mon état d’esprit pour l’amour, la gratitude, l’optimisme ! Je me donne une meilleure perspective et un meilleur aperçu de ma vie future, je garde en moi ce qui me profite émotionnellement et mentalement ! Je soutiens mes aspirations et ma direction pour réussir à réaliser mes rêves et atteindre mes objectifs… pour continuer une vie plus belle! »

4. L’espoir : Avant cette pandémie, de nombreux aspects de notre mode de vie actuelle étaient extrêmement destructeurs pour les êtres humains, les animaux et pour la planète elle-même. Aujourd’hui que COVID-19 nous met à genoux et un projecteur géant éclaire nos dysfonctionnements.

Illustration réalisée par Christelle L.

Oui, il est tout à fait possible que la vie telle que nous la connaissons cesse d’exister, et que nous soyons témoins du changement de nos façons de faire et d’agir bien ancrées. Que l’ensemble des habitants de cette planète remettent en question leurs systèmes politiques, financiers, environnementaux et sanitaires inefficaces qui n’auront pas pris soin de tous les gens qui se sont exposés pour continuer à faire vivre la société ( médecins, aides à domicile, caissières, infirmières, les forces de sécurité intérieure, routiers, agriculteurs, …)

Nous pouvons espérer qu’un nouvel ordre mondial naîtra après la destruction de COVID-19. Un ordre mondial qui serait plus gentil et plus aimant et solidaire. Un monde qui crée la possibilité d’une vie durable pour tous. Je crois fermement que cette transformation va effectivement se produire, et je veux soutenir la déclaration « Tout ira bien », que je ne cesse de voir sur Instagram

Oui, il faudra du temps et peut-être beaucoup de temps. Mais dans quelques mois « Tout ira bien ».

Illustration réalisée par Christelle L.

Nos vies auront changé irrévocablement, mais les choses iront bien.

Pour quels aspects du coronavirus êtes-vous reconnaissant ? Quelles sont les choses et les expériences inattendues qui vous sont tombés dessus après deux semaines de confinement (oui, le même le fait de ne peut plus rentrer dans vos pantalons )

J’attends avec impatience de lire vos réponses. En pyjama, bien sûr.

Christelle L.
Blogueuse, illustratrice, podcasteuse et cuisinière
Disponible sur spotify , Apple podcast et anchor

https://podcasts.apple.com/fr/podcast/la-formule/id1485994086?i=1000470906893

2 commentaires Ajoutez le vôtre

  1. Magnifiques illustrations. Je vais intégrer certaines défis de gratitude à ma routine quotidienne de confinée 🙂

    Aimé par 1 personne

  2. rocklemonblog dit :

    Super article 🙂 je ne me plains pas très souvent et encore moins avec la situation actuelle, au contraire je suis reconnaissante d’aller bien et pareil pour mon entourage !!! C’est contradictoire avec ce qu’il se passe mais je suis reconnaissante car je peux enfin converser avec les oiseaux ^^

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s